Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Samia SOULTANI-VIGNERON

Il s'agit d'un blog d'information sur la vie politique à Laval ainsi que l'engagement politique de Samia Soultani-Vigneron, Présidente de la fédération des Républicains de la Mayenne, Vice-Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire et Première adjointe de Laval.

Discours de remise des diplômes CFA VM Unité Volney (Bâtiment)

Discours de remise des diplômes CFA VM Unité Volney (Bâtiment)

Monsieur le Président du CFA des Villes de la Mayenne,

Monsieur le Proviseur,

Mesdames et Messieurs les enseignants,

Mesdames, Messieurs les élus,

Chers apprentis,

Je suis heureuse de vous retrouver ce soir pour cette remise de diplôme à la promotion 2015 des apprentis de l’Unité Volney du CFA des Villes de la Mayenne.

C’est toujours une grande fierté pour les diplômés d’être ainsi récompensés.

Ce sentiment de fierté, je pense qu’il est également partagé par tous ceux qui sont ici ce soir et à plusieurs titres :

- Les collectivités, que je représente ici en tant que Vice-présidente de Laval-agglomération en charge du développement économique et de l’emploi, et qui investissent pour l’apprentissage et pour le développement économique du territoire,

- La direction du CFA, qui doit être fière de participer, depuis 40 ans, au développement de l’apprentissage en Mayenne.

Pour rappel, ce sont plus de 11 000 apprentis formés dans notre département, et 240 dans cette promotion Volney que nous fêtons ce soir.

- Et bien-sûr une fierté aussi pour tous les enseignants, qui ont accompagné les étudiants dans leur parcours, qui leur ont transmis leurs savoir-faire, leurs techniques et leur passion…

Étant moi-même enseignante, je sais les contraintes qui peuvent parfois peser sur notre travail, mais je connais également la joie du travail bien fait et la satisfaction de voir chaque année les étudiants sortir avec leur diplôme en poche, épanouis et armés pour intégrer le monde du travail.

Ce travail mérite d’être reconnu et d’être soutenu à sa juste valeur, lorsque l’on sait l’impact de l’apprentissage sur l’avenir des jeunes et sur le marché du travail.

Pourtant, la bataille de l’apprentissage n’est pas gagnée, et les indicateurs de ces dernières années ne sont pas des plus encourageants, avec une baisse continue du nombre d'apprentis.

Les raisons sont multiples : la rénovation de la voie professionnelle avec un bac pro qui n'a pas véritablement pris dans le bâtiment, les crédits d'impôts souvent remis en question, la suppression de majorations d’aides aux entreprises locales ou encore la diminution du budget que certaines collectivités consacrent à l’apprentissage…

Un constat qui tranche malheureusement avec le potentiel formidable qu’offre le système d’apprentissage et qui est loin d’être une voie de garage comme le laissent penser certains, par simple idéologie, hélas !

C’est au contraire une véritable voie d’avenir pour les jeunes, avec des taux d’insertion professionnel record : près de 80% ! Et aujourd’hui, ce sont les grandes écoles qui s’inspirent de ce modèle pour ouvrir des formations par apprentissage et diversifier leurs offres de formation.

C’est pourquoi nous devons valoriser l’apprentissage comme le cœur de notre combat pour l’emploi, comme fondement de l’avenir de nos jeunes et comme vecteur de pérennité de nos savoir-faire d’excellence.

Ce combat est très important pour notre territoire, et en particulier pour le secteur du bâtiment, qui occupe une place particulière dans notre économie en matière d’emploi.

Ce combat pour l’apprentissage est important pour l'agglomération et ses habitants : il s’agit de qualification d’hommes et de femmes qui participent au développement économique et à la bonne santé de nos entreprises.

Certes, les réponses aux défis de l’apprentissage sont diverses, et il n’y a sans doute pas de solutions « miracles » et « uniques ».

Cependant, j’ai sur ce point 2 convictions que je voulais partager avec vous :

1) Tout d’abord, la nécessité d’une vision pragmatique, pour en finir avec les préjugés idéologiques sur l’apprentissage : en sensibilisant les jeunes le plus tôt possible et en mobilisant largement les acteurs susceptibles de promouvoir efficacement cette voie de formation. Pour exemple, je voudrais citer et féliciter l’Association « L’outil en main » qui permet à des artisans retraités de transmettre leur savoir-faire à des très jeunes de 9 à 14 ans et permettre ainsi à des vocations de s’exprimer librement sans inhibition ni a priori.

2) Et enfin, faire de l’apprentissage une grande cause de notre territoire, à travers des actions volontaristes et collectives.

Ce qu’il faut, c’est un agencement d’actions d’information, d’orientation mais aussi de recherche d’adéquation entre les aspirations jeunes, le travail des CFA et des établissements scolaires, et le développement des entreprises.

Je sais que nous partageons tous ce soir ce même niveau d’exigence et ces objectifs de réussite pour l’apprentissage.

Je sais que nous partageons cette nécessité de revaloriser une formation de qualité, tournée vers les besoins de demain.

Et je sais que ces ambitions partagées nous permettront de féliciter, comme nous le faisons ce soir, un nombre croissant de diplômé mayennais dans les années à venir.

Merci, et bravo à tous les diplômés de la promotion Volney 2015 !

Samia Soultani-Vigneron

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
The objective of a conceptual investigation essay is to separate honest to goodness and once in a while assess a perform of recounted works or a part of a perform of narrative works. Essentially as with any examination, this necessities you to separate the subject into its segment locales. The realistic study of any topic is possible through this like platform.
Répondre