Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Samia SOULTANI-VIGNERON

Il s'agit d'un blog d'information sur la vie politique à Laval ainsi que l'engagement politique de Samia Soultani-Vigneron, Présidente de la fédération des Républicains de la Mayenne, Vice-Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire et Première adjointe de Laval.

Conseil munipal du 14 novembre 2011 : Attractivité du centre-ville

Intervention de Mme Chantal Grandière, élue d'opposition.

"Monsieur le Maire,

Comme chaque année depuis 3 ans, vous avez bien voulu attirer notre attention sur les grandes orientations budgétaires de la ville à l'occasion du prochain budget. Je ne reviendrai pas sur mon sentiment quant à l'aspect global de ce document, mes collègues vous en ayant déjà fait part.

Nonobstant le manque de vision et de volontarisme qui caractérisent le DOB, permettez-moi de m'arrêter un instant sur le point II grand A intitulé « Agir pour l'attractivité du centre-ville ». Pour l'année à venir, vous y déclinez trois axes d'action : le programme d'aménagement du château-neuf et son environnement immédiat ; le renforcement de l'attractivité commerciale du centre-ville ; et la nouvelle politique de stationnement que vous souhaitez mettre en place dans le cadre de la délégation de service public des parkings à laquelle nous rappelons notre ferme opposition.

Manifestement, nous n'avons pas la même définition de l'attractivité en général et plus particulièrement pour le centre-ville que vous avez négligé et défavorisé depuis 3 ans. Mais cela ne fait suite qu'à une politique constante : dénigrer ce qui marchait bien ou au mieux en modifier l'essence, le nom afin de vider de sa substance tout ce qui pouvait faire l'attractivité de notre ville. 

Pour nous, l'attractivité, c'est la capacité d'une collectivité à attirer sur son territoire des entreprises et des hommes. L'attractivité c'est également le rayonnement d'un territoire, or depuis 3 ans force est de constater que les seules choses à rayonner ont été les illuminations qui n'ont pas connu les succès escomptés.

Depuis 3 ans en effet, la période des illuminations ne connaît plus l'affluence constatée avant 2008. Votre souhait de changer la formule, le nom, de s'éloigner de l'esprit des fêtes de fin d'année ont eu pour conséquence de diminuer le nombre de personnes à fréquenter notre marché de noël, nos commerces et nos animations et le manège qui doit disparaître certainement prochainement. A tel point que vous vous décidez enfin après les tâtonnements de 2008, 2009 et 2010 à revenir à une formule plus traditionnelle. Nous y voyons là la reconnaissance d'un échec de votre part à maintenir et amplifier le rayonnement de Laval. Ceci est un constat et nous souhaiterions enfin que vous communiquiez publiquement les chiffres détaillées des retombées économiques pour les années passées.

L'attractivité c'est également l'accessibilité à un territoire : accessibilité en transports en commun mais aussi par ses propres moyens. La politique de stationnement est essentielle et malheureusement à Laval, cette dernière est de plus en plus attaquée. Vous parlez d'une offre « adaptée et de qualité » et nous vous rejoignons sur un certain nombre de constats quant à la vétusté des horodateurs, l'absence d'une cohérence de stationnement et la multiplication des zones tarifaires. Cependant, nous ne souscrivons pas à votre point de vue quant au manque de rotation. Dans un article récent vous parliez de ces Lavallois qui viennent vous voir en mairie pour dire qu'il n'y a jamais de places. Nous ne devons certainement pas parler des mêmes Lavallois. Ce que nous disent les riverains, commerçants et usagers du centre-ville, est absolument différent. Il n'y a pas de difficultés particulières à trouver une place pour se garer, y compris pour les élus de la majorité. Ou alors, vous professez ce qui va advenir à force de supprimer des places de stationnement et c'est ce qui va se produire dans le vieux-Laval au niveau du Château-neuf où 52 places vont être supprimées pour créer une nouvelle grande place !

Nous voyons bien ce que vous souhaitez créer : un centre-ville sans voiture ou alors peu de voitures. Le développement durable et la limitation d'émissions de CO2 est cruciale ; des parkings relais en périphérie est une bonne idée, or avec la crise que traversent nos économies, demander à des gens en difficulté de dépenser de l'essence puis de payer les transports en communs car il n'y aurait plus de place où stationner dans le centre de Laval c'est appliquer la double peine !

Monsieur le Maire, un nouveau plan de stationnement est nécessaire, mais de belles paroles peinent à masque l'hypocrisie d'un tel plan de communication.  

Force est de constater que pour vous, communication ne rime pas avec concertation. Il y eut le square de Boston, il y a maintenant le projet d'esplanade du Château-Neuf. Là encore, vous avez négligés les commerçants et riverains. Malheureusement pour vous, on ne peut pas toujours faire ce que l'on veut et ces personnes se sont rappelées à vous. Mais encore une fois, la concertation arrive trop tard, la concertation, permettez-moi de le dire, arrive quand « les carottes sont cuites ». Il est inadmissible de proposer aux commerçants de participer à un groupe de travail in extremis sachant que ce même groupe doit rendre sa copie sous peu de temps. Comment alors prendre en compte les problématiques de chacun ?! En effet, vous les conviez à une réunion début novembre et la copie doit être rendue le mois suivant. Ceci démontre une fois de plus votre goût du bricolage et de l'improvisation.

Plus encore, quand on apprend ce qui leur est proposé, on ne peut que constater une absence réelle de pilotage et de cohérence à l'échelle du quartier. Comme je le disais, 52 places de stationnement supprimées en temps normal, et autant d'espace en moins pour les commerçants du marché du samedi matin. Et la seule alternative proposée repose sur la création éventuelle d'arrêts minutes et d'un stationnement adapté si l'on en croit vos propos dans le courrier de la Mayenne de la semaine passée. Je suis moi-même membre de la commission des commerçants non-sédentaires et quelle n'a pas été ma surprise en constatant que vous aviez organisé une réunion sans que j'en sois informée. Je suis attristée d'un tel manque de respect à l'égard des élus de l'opposition. Les usagers du Vieux-Laval, les Lavallois et nous-mêmes attendons de vous plus de concertation et de visibilité sur un projet qui doit être pensé à l'échelle du quartier et surtout pour maintenir et favoriser l'attractivité qui semble vous être si chère. 

Enfin et pour terminer, je m'attarderai sur votre souhait de renforcer l'attractivité commerciale du centre-ville. Dans ce DOB, réapparaît votre projet de pôle commercial rue du Val de Mayenne. Nous souscrivons à ce principe de redynamisation d'une rue piétonne. Nous souhaiterions que vous organisiez une véritable réunion de concertation et de présentation du projet afin que chacun puisse débattre publiquement du devenir de cette rue. Plus précisément, vous semblez vouloir procéder à des acquisitions foncières ; à ce titre nous souhaiterions que vous nous éclairiez sur les parcelles que la municipalité souhaite acquérir afin de réaliser ce projet et sur la base de quels financements.

Si nous souscrivons à un tel projet, pour autant nous sommes inquiets car le futur déménagement de l'office de tourisme laissera des locaux vides. Votre majorité dispose-t-elle d'un projet de reconversion ? Est-il vrai que vous souhaitez également y créer un pôle commercial ? Si tel est le cas nous ne pouvons que vous prévenir et vous alertez quant au risque de multiplication de l'offre commerciale en centre-ville, prolifération nuisible à la pérennité de l'ensemble des commerces du fait d'une saturation de l'offre. En effet, nous restons persuadés et de concert avec l'avis de la CCI que la zone de chalandise sur l'agglomération reste à un niveau global de 150 000 habitants et non 245 000 chiffre communiqué encore une fois par un énième cabinet indépendant qui a du être payé grassement.

 Monsieur le Maire, je vous rappelle que l'attractivité c'est la cohérence, la vision, la projection et non l'approximation, et la suppression des facteurs de développement.

Je vous remercie."

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article