Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Samia SOULTANI-VIGNERON

Il s'agit d'un blog d'information sur la vie politique à Laval ainsi que l'engagement politique de Samia Soultani-Vigneron, Présidente de la fédération des Républicains de la Mayenne, Vice-Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire et Première adjointe de Laval.

La prose fiscale du Président Hollande !

Au-delà du problème de cafouillage sémantique de François Hollande confondant une pause avec une accélération voire un dérapage fiscal sur 5 années de mandat et sans vouloir s’attarder sur un nième couac au sommet de l’Etat amenant un Premier ministre à recadrer son Président, les Français sont en droit de dénoncer aujourd’hui l’aveuglement idéologique d’une Gauche désespérément autiste.

Depuis l’été 2012, les réformettes se suivent et se ressemblent. Elles souffrent toutes d’un manque de courage politique, de vision économique et de responsabilité sociale et sociétale avec un même point commun : toute réforme doit aboutir à une augmentation de l’impôt.

C’est ainsi que la « grande » réforme des retraites n’a abouti qu’à de simples ajustements comptables ne remettant en cause ni les régimes spéciaux, ni le régime de la fonction publique qui doit tôt ou tard être aligné sur celui du privé, ni le report de l’âge légal de départ à la retraite pourtant indispensable au maintien du système de retraite par répartition.

L’insuffisance et la faiblesse de ces réformes mi-figue mi-raisin préparent des textes en embuscade portant sur une réforme fiscale injuste qui n’épargne ni les cadres, ni les employés ni les retraités ni même nos entreprises, pilier de notre économie. Ainsi, derrière la hausse de la TVA annoncée pour 2014, c’est aussi plus d’un million de foyers supplémentaires concernés par les hausses d’impôts sur le revenu en 2013, la hausse des cotisations vieillesse, la désindexation des pensions de retraite, le rabotage du quotient familial...

Tout ce qui permet de relever la tête doit être écroulé sans pitié pour créer l’assistanat tant nécessaire au moteur électoral de M. Hollande : la seule façon d’éviter la pression fiscale, c’est de tomber dans la précarité !

La violence fiscale débutée dès l’été 2012, aggravée par l’augmentation du chômage, de l’insécurité et du laxisme idéologique, a transformé la société française en un volcan en ébullition bénéficiant aux seuls partis extrêmes de notre pays.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article