Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Samia SOULTANI-VIGNERON

Il s'agit d'un blog d'information sur la vie politique à Laval ainsi que l'engagement politique de Samia Soultani-Vigneron, Présidente de la fédération des Républicains de la Mayenne, Vice-Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire et Première adjointe de Laval.

Le locataire de Élysée ouvre ses portes, pas son avenue !

A grand renfort de communication, le Président de la République expliquait que les portes du palais de Élysée étaient grandes ouvertes à l’occasion des journées du patrimoine car il n’était que le locataire et les Français en étaient bailleurs. Ce  symbole était l'une des marques du "changement" que de plus en plus de Français ont du mal à comprendre et encore moins à accepter.

Dimanche dernier, se réunissaient plus d’un million de Français, dont de nombreux élus, sur l’avenue de la Grande Armée à Paris pour défiler pacifiquement et montrer leur désaccord concernant la loi sur le mariage pour tous.

En guise de concertation, tant clamée par l’exécutif comme la méthode du changement, la majorité socialiste refuse le référendum aux Français sur ce thème car la certitude du oui n’étant pas acquise, il serait gênant de ne même pas tenir un engagement de campagne qui ne dépend que de l’action politique.

Pour marquer ce refus, le ministère de l’Intérieur a donné l’ordre de disperser les manifestants s’approchant de l’avenue des Champs-Élysées à coups de gaz lacrymogènes.

Les portes de Élysée sont ouvertes, pas la rue qui y mène !

Encore une fois, le pouvoir exécutif mobilisé sur les thèmes sociétaux, certes importants, mais non prioritaires en face de l’urgence de réformes que nécessite l’économie française, nous montre sa vision de la justice : on amnistie les casseurs syndicalistes au comportement inqualifiable au nom de la liberté des travailleurs mais les familles pacifiques défendant leur idée du modèle social français sont gazées.

En synthèse, ce gouvernement imprime la marque du changement en ratant tout ce qu’il entreprend même le dialogue et la concertation qui lui sont, d'apparence, si chers.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article