Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Samia SOULTANI-VIGNERON

Il s'agit d'un blog d'information sur la vie politique à Laval ainsi que l'engagement politique de Samia Soultani-Vigneron, Présidente de la fédération des Républicains de la Mayenne, Vice-Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire et Première adjointe de Laval.

Municipales 2014 à Laval : Oui aux projets, non aux dépenses de communication

Le 11 avril dernier le quotidien Ouest-France "offrait" un supplèment de 8 pages sur le projet du quartier de la gare à Laval qui, bien qu'engagé par l'ancienne majorité dès 2006 n'avance pas ou plutôt uniquement sur papier depuis plus de 5 ans !

Le coût de ce supplèment et la "coincidence" de sa parution avec la campagne des municipales de 2014 nous laissent perplexes ! L'argent du contribuable a-t-il vocation à financer la campagne électorale de la majorité sortante ?

Des explications ont été demandées au Maire de Laval à l'occasion du conseil municipal du lundi 15 avril, mais en vain car aucune réponse n'a été apportée à notre intervention.

" Monsieur le Maire ou devrais-je dire Messieurs les candidats aux élections municipales ? Et candidats à bien d’autres élections puisque le non-cumul des mandats, ça fait beau sur le papier mais la réalité est toute autre.

 Depuis le mois de janvier, votre municipalité a entrepris de lancer des actions de communication tous azimuts et sous diverses formes afin de promouvoir vos "futures réalisations" ou devrais-je dire les « anciennes futures réalisations ». Car en effet il faut vous reconnaître une chose : votre capacité à recycler non pas les déchets mais les idées des autres.

Après la nouvelle maquette du Laval MaVille sortie en février, hymne à la gloire de vos projets s'apparentant plus à un bilan de fin de mandature sur lequel tout le monde s’accorde à dire qu’il est calamiteux. Après un ersatz de programme électoral présenté dans le cadre d’une "grande" concertation publique LAVAL 2021 préfigurant d’une démocratie participative plus électoraliste qu’électorale. On sort la grosse artillerie, cette fois-ci, avec la parution du dernier publireportage Ouest-France, vantant l'arrivée de la nouvelle ligne LGV ! Un numéro de 8 pages présentant un projet virtuel construit sur des images de synthèse puisqu’en 5 ans de mandat nous n’avons hélas pas vu un bout de caillou sortir de terre sur le site de la gare. Il y a cependant une réalité dans ce projet, c’est le coût de ce reportage qui dépasse les 15 000 € ! Dois-je rappeler qui est-ce qui paye, Messieurs les candidats, ou plutôt vous laisser le soin de le faire en cette période où l’on use et abuse de la transparence comme cache-misère pour éviter d’aborder les sujets qui fâchent ? Car contrairement à ce qui est annoncé, ce numéro spécial n’est pas offert par Ouest France mais bel et bien par le contribuable Lavallois. La ville de Laval est ainsi devenue pour vous une nième boîte de com’.

Ce que je peux vous dire c’est que ce n’est pas en se payant une page de pub qu’on se rachète une conduite.

En dépit des règles de financement des campagnes électorales et des règles en matière de communication institutionnelle, il est indéniable que la bataille des municipales est pour vous lancée. Non pas par les idées, non pas par les projets mais par l’engagement encore et encore de nouvelles dépenses de communication financées par l’argent de ceux  que vous avez écrasés de charges et d’impôts.

Une campagne brouillonne tentant de masquer la vacuité de vos propositions et l'inactivité dont vous avez fait preuve pendant 5 ans, mais surtout une campagne qui a un coût pour le contribuable.

Certes, le parisianisme de la méthode est habile, et même si l'intention procède d'un désir inavouable, vous avez tendance à prendre les Lavallois pour des novices. Oui, Messieurs les candidats, l'on peut percevoir aujourd'hui où auraient pu aller les 30 millions ponctionnés dans les portes-monnaies des Lavallois et nous dénonçons ces opérations de mystification.

A ce jeu, nous avons confiance en l'intelligence des Lavallois car nous, nous les respectons.

A combien s’élèvent à ce jour ces coûts en cumulant l’ensemble des dépenses citées et quelle ligne budgétaire leur est dédiée puisqu’il s’agit de nouvelles dépenses ? Ou alors quelle est la part de ces dépenses dans la ligne budgétaire dédiée à votre communication "

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article