Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Samia SOULTANI-VIGNERON

Il s'agit d'un blog d'information sur la vie politique à Laval ainsi que l'engagement politique de Samia Soultani-Vigneron, Présidente de la fédération des Républicains de la Mayenne, Vice-Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire et Première adjointe de Laval.

Offensive, mouvement et … le courage alors ?

Lorsque l’on sait ce que la promesse de campagne du « Laval en Mouvement » de M. Garot faite en 2008 donne 5 ans plus tard, nous ne pouvons que nous inquiéter pour la France du ‘’mouvement’’ annoncé par un autre socialiste M. Hollande.

A l’occasion de ce rendez-vous semestriel de communication, M. Hollande s’est adressé exclusivement aux journalistes et au peuple de gauche en se requalifiant à plusieurs reprises de SOCIALISTE ! Les Français, quant à eux, ont été purement et simplement négligés par un candidat se disant des Français en 2012 devenu président de la gauche en moins d’un an.

Cette conférence de presse ressemblait plus à une auto-célébration de l’an I et a été l’occasion pour M. Hollande d’annoncer l’an II avec son lot de promesses sans lendemain, sans rien de concret ni pour sortir la France de la récession ni pour cesser l’hémorragie du chômage provoquée par les fermetures de sites industriels qui se succèdent et les impôts qui plombent la compétitivité de nos PME et TPE.

L’an II ne s’annonce ainsi pas plus glorifiant que le précédent !

Exception faite de son attachement à la loi sur le mariage pour tous et sur tous les autres sujets, M. Hollande n’est ni pour, ni contre, bien au contraire, laisse le parlement ou encore les syndicats décider … Certes cette posture a porté ses fruits pour faire gagner le candidat Hollande mais elle est un échec pour toute la France lorsqu’on est président.

Le chômage est ainsi devenu " une feuille de route du gouvernement " et non plus un engagement du Président de la République qui se défausse désormais du résultat de la mise en place de ses " outils ", qu’il appelle pourtant les Français à juger.

Par ailleurs, la réforme des retraites, tant décriée par le passé, est devenue le cheval de bataille du Président au grand dam des syndicats et de l’extrême gauche qui manifestaient bras dessus bras dessous avec les représentants du PS il y a à peine quelques mois ! En reprenant fièrement les propos de Nicolas Sarkozy de ne pas faire peser le fardeau des retraites sur les générations futures, François Hollande reconnaît la nécessité de cette réforme qui est inévitable et indispensable pour résorber les déficits des régimes qui se creusent.

Il a même été question, quoique timidement, de revoir les " inégalités entre régimes " sous-entendu, les régimes spéciaux et ceux des fonctionnaires, sans pour autant promettre de les aligner sur ceux du privé, ce qui aurait été bien courageux de la part d’un Président de gauche « assumé ».

Sur le plan international, M. Hollande s’est résigné enfin à se rallier à Mme Merkel pour " sortir l’Europe de sa langueur " après un bras de fer sans issue engagé depuis 1 an. Cependant, comment peut-on compter sur la France pour reformer le couple franco-allemand Merkozyste lorsque son Président se fait recadrer la veille de sa conférence par le Président Barroso à cause du manque de réformes structurelles, du gouffre provoqué par le déficit public et de la perte de compétitivité ?

Le bilan de cette conférence est que M. Hollande peut et doit mieux faire en envoyant un signal fort pour " réenchanter son rêve français " qui se transformera en cauchemar s’il ne décide pas enfin d’un changement de paradigme !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article